Nouveautés chez B Corp

« Un mouvement pour changer les règles du jeu » : au-delà du label B Corp, l’association B Lab a réussi à créer une véritable communauté engagée pour une économie plus responsable et transparente.

Depuis sa création en 2006, B Lab prône une amélioration continue à la fois des entreprises certifiées et de la certification elle-même. En effet, les entreprises qui rejoignent le mouvement B Corp ne sont pas toutes au même stade de leur transition écologique, et chaque recertification (tous les 3 ans) est une occasion d’analyser le chemin parcouru et de fixer de nouveaux objectifs afin d’améliorer son impact social et environnemental.

Pour ce qui est de l’amélioration de la certification, les standards continuent d’évoluer afin de représenter le contexte sociétal lui-aussi évolutif. Actuellement, la 6e version des standards est en préparation et devrait voir le jour à l’horizon 2025. Dans cet article, nous vous expliquons ce qui va changer prochainement dans le paysage B Corp.

Frais de vérification

Dès le 1er avril 2024, B Lab Europe introduira des frais de vérification pour les entreprises soumettant leur B Impact Assessment (BIA) en vue d’une certification B Corp. Ces frais visent à offrir une meilleure représentativité de la charge de travail qu’implique le processus de vérification et à maintenir la qualité du processus de certification B Corp. Jusqu’à présent les entreprises payaient des frais de soumission au moment d’envoyer leur BIA, et des frais de certification annuels dès l’obtention de la certification. Pour une entreprise ayant un revenu annuel de moins de €2’500’000, les frais de soumission se montaient à €250 avec des frais de certifications annuels de €2’000.

Les nouveaux frais de certification sont calculés en fonction du chiffre d’affaire de l’entreprise et se payent en deux étapes : un premier paiement au moment de la soumission du BIA correspondant aux frais de soumission actuellement en place, et un second paiement qui sera dû à la fin du processus de vérification.

Vous pouvez voir le détail des frais sur ce tableau :

Source: B Lab Switzerland

A cela se rajoutent les frais de certification qui restent les mêmes qu’actuellement (si vos frais de certifications se montent à €2’000 en 2024, vous continuerez de payer €2’000 par an).

Nouveaux standards B Corp

En décembre 2020, B Lab a annoncé la révision des standards pour la certification B Corp. Cette révision poursuit plusieurs objectifs :

  • Répondre aux défis globaux qui s’accélèrent (crise climatique, inégalités sociales, etc.) ;
  • Intensifier les actions à impact : les standards se concentreront sur les questions sociales et environnementales plus importantes en précisant quelles actions auront le plus d’impact ;
  • Montrer l’exemple ;
  • Favoriser l’amélioration continue pour pousser les entreprises à évoluer dans la bonne direction et reconnaître celles qui vont plus loin (entreprises à impact).

La seconde phase de consultation prendra fin le 26 mars prochain. La nouvelle version des standards verra le jour et s’appliquera progressivement durant l’année 2025.

Qu’est-ce qui va changer ?

Source: B Lab Switzerland

Dans la version actuelle les entreprises doivent atteindre un score vérifié de 80 points au BIA et disposent d’une flexibilité sur la manière d’atteindre ce score. Cependant, la nouvelle version des standards demande à ce que les entreprises répondent à des exigences spécifiques sur dix sujets. Chaque exigence sera vérifiée pour la certification.

Les thématiques d’impact sont :

  • Mission et gouvernance des parties prenantes
  • Culture d’entreprise
  • Salaires équitables
  • JEDI (justice, equity, diversity & inclusion)
  • Droits humains
  • Action climatique
  • Gestion environnementale et circularité
  • Affaires publiques et action collective
  • Thématiques d’impact complémentaires

Voici un exemple d’exigence pour la thématique « culture d’entreprise » : L’entreprise favorise le dialogue sur le lieu de travail, sollicite le retour d’information des collaborateurs et prend en compte ce retour d’information dans la prise décision. Cette exigence comprend 2 sous-exigences :

  1. L’entreprise dispose de canaux de communication verticaux et horizontaux accessibles à tous les collaborateurs et leur permettant de discuter des questions qui les concernent
  2. Lors de la prise de décisions, l’entreprise tient compte des commentaires des collaborateurs sur les questions qui les concernent et les informe de la manière dont leurs commentaires ont été pris en compte.

Pour chacune de ces sous-parties, il existe des critères de conformité (exemple : « tous les collaborateurs ont accès à au moins un canal de communication vertical et un canal de communication horizontal ») et des conseils de mise en conformité (exemple : « l’objectif de cette sous-exigence est que l’entreprise permette aux collaborateurs de communiquer entre eux et avec leurs managers au quotidien sur des questions liées au travail »). Il y a également des ressources à disposition pour faciliter la mise en œuvre des exigences et il est spécifié quelles preuves peuvent être soumises.

Des niveaux pour mesurer la performance

Les entreprises se verront attribuer un certain niveau selon qu’elles atteignent les exigences de performance ou non pour chaque thématique : « n’atteint pas les exigences », « atteint les exigences », « dépasse les exigences ». L’obtention de la certification nécessite d’atteindre les exigences sur l’ensemble des thématiques d’impact.

Source: B Lab Switzerland

Un mécanisme de flexibilité sera mis en place pour les entreprises ayant un modèle d’affaire à impact (IBM) et selon la taille des entreprises.

Source: B Lab Switzerland

Enfin, les entreprises pourront bénéficier de flexibilité lors de la certification et/ou recertification en fonction de leur zone d’activité géographique.

Implications pour la recertification

Les nouveaux standards ont également des conséquences sur les exigences de recertification. Alors que dans le modèle actuel les entreprises doivent à nouveau avoir un score vérifié de 80 points, le nouveau système demandera des entreprises qu’elles se fixent des objectifs d’amélioration pour progresser lors de la certification et qu’elles progressent sur ces objectifs afin de pouvoir être éligibles à une recertification. Ce nouveau système permettra de véritablement mettre l’accent sur l’amélioration continue des entreprises certifiées.

Accompagnement

Si le sujet vous intéresse, les nouveaux standards peuvent être consultés publiquement ici afin de récolter les avis de la communauté B Corp et pouvoir les inclure de manière adéquate. Cette seconde consultation se terminera le 26 mars prochain.

En conclusion, nous nous tenons à votre disposition afin de comprendre les enjeux qui accompagnent cette évolution des standards et des frais de la certification B Corp. Qu’est-ce qui va changer pour vous ? Comment effectuer cette transition de manière fluide et efficace ? Quelles conséquences sur une potentielle certification ou recertification ? Nous comprenons l’importance de ces questions et sommes prêt·es à les adresser à vos côtés afin de maximiser votre impact positif.

Découvrez notre accompagnement B Corp

Laisser un commentaire